"Idées noires" de Franquin

Publié le par Loupiote

Et voici une nouvelle rubrique, consacrée aux BD. J'en lis peu (sûrement à tort) alors elle ne risque pas la surdose. Mais voilà un petit bijou de l'humour noir, très noir, qui vaut bien un article sur mon blog (que je sais être un de vos favoris, à vous, mes nombreux lecteurs).

C'est le papa de Gaston Lagaffe qui a déssiné "Idées noires". Pas d'histoire, il s'agit d'un succession de scénettes toutes plus grinçantes les unes que les autres. Tous les dessins sont en noir et blanc, ce qui ajoute au côté cruel des épisodes. On rit beaucoup, mais jaune.

Cette BD n'est pas toute jeune (elle traînait déjà dans les rayons de mes parents quand j'étais pitite, c'est à dire dans les années 80) mais certains thèmes sont encore très actuels comme celui de l'écologie. Son sketches anti peine de mort me laisse penser qu'elle date d'avant 1981 (année de l'abolition de celle-ci pour ceux qui l'ignoreraient).

Je viend de vérifier et le premier tome (car il y a un tome 2 que je n'ai pas lu) est sorti en 1981. Hé, hé, ça aide d'avoir un cerveau. Mais les planches ont d'abord été plubliées dans le suplément du Journal de Spirou puis dans fluide glacial dés 1977.

Et c'est un 3 Janvier 1924 que le petit André franquin naquit à Bruxelles aprsè que sa maman est due subir une épisiotomie... J'arrete, je m'égare.

Publié dans Et les BD alors

Commenter cet article

sybilline 21/05/2008 12:13

Ces idées noires sont surtout des Idées riches, philosophiques, écologiques, bref un petit condensé de réflexions sur notre société; C'est franchement génial!

Gaelle 13/09/2006 14:03

Je suis une inconditionnelle de Gaston Lagaffe, depuis toute petite, et grâce à mon mari (autre inconditionnel !) j'ai découvert les Idées Noires il y a quelques temps. Une petite merveille. Du genre qui ne prend pas une ride. J'aime bien le rire jaune ou l'humour noir,  surtout quand il est aussi talentueux !

Louis 08/09/2006 07:32

Cette BD est particulièrement bien réussie. Franquin maîtrise l'art de l'humour noire... ce qui est quelque peu surprenant lorsqu'on a déjà lu des Spirou ou des Gaston Lagaffe.