"Bonheur, marque déposée" de Will Ferguson

Publié le par Loupiote

Edwin Vincent de Value est chargé de la collection "développement personnel" de la maison d'édition Panderic. Pour clore le catalogue de l'année, Edwin ressore de la poubelle un manuscrit sensé rendre les gens heureux et le publie. Et contre toute attente, le livre connait un succès retentissant...

Ce bouquin soulève des questions interressantes mais les réponses m'ont parue trop simplistes. C'est que comme le livre, se veut drôle et léger, il reste en surface. Et puis les personnages frôlent avec la caricature et j'ai trouvé certaines ficelles de l'intrigue un peu faciles.

Pourtant, j'ai trouvé cette lecture agréable. C'est vrai que c'est drôle, c'est bien écrit, c'est cultivé. Un bon divertissement pour s'aérer la tête entre deux chapitres du "procès" de Kafka. Mais je m'attendais à quelque chose de plus consistant, de plus fou (même si c'est déjà pas mal dégenté), de plus jusqu'au boutiste. Sur un sujet aussi vaste que le bonheur, il y a tellement plus à dire, à imaginer... Mais c'est peut-être ça l'origine de ma frustration. Tout le monde a sa propre définition du bonheur et celle de Ferguson n'est pas tout à fait celle que j'aurai donné.

Publié dans Je lis des livres

Commenter cet article

choupynette 16/10/2006 18:51

Comment?? Tu oses abandonner, ne serait-ce qu'un chapitre, Le Procès;;;???? :-))
C'est vrai que le bonheur est un vaste sujet. Alors, je pense qu'un tel livre à quand même beaucoup de chance de nous frustrer comme tu dis, d'autant que chacun sa définition du bonheur!
En tout cas je note, car j'aime les bouquins déjantés ;-)