"La Colonie Pénitenciaire" de Franz Kafka

Publié le par Loupiote

Traduit par Bernard Lortholary.

Je n’aime pas rester sur un échec. Aussi quand j’ai vue que ma mère avait ce texte dans sa bibliothèque je me suis dit que je me devais de laisser une autre chance à Franz Kafka. Et puis j’ai gardé un très bon souvenir de La Métamorphose.

 

 

 

 

 

Et le début de la nouvelle est assez tentant. Un chercheur arrive à la colonie pénitentiaire pour étudier une machine à punir des condamnés qui ignorent jusqu’à leur sentence et n’ont pas eu de procès (tiens ça me rappelle quelques chose ça). La démonstration est faite par un officier enthousiaste qui ne tarit pas d’éloge sur l’appareil et son inventeur. Jusque là la lecture est assez plaisante et j’ai même parfois rit. Notamment, lorsque l’officier décrit ce que la machine va faire subir au condamné. «  Les six premières heures, le condamné vit presque comme auparavant ; simplement, il souffre ». J’ai trouvé que Kafka ne manque pas d’humour (noir, cela va de soi).

 

 

 

Le problème c’est que par la suite il introduit une sorte de morale qui mène à une fin en queue de poisson. Difficile de savoir où il a voulu en venir. Finalement j’ai trouvé cette nouvelle (publiée par Kafka) moins aboutie, moins achevée que Le procès (pourtant inachevé). C’est dommage parce que j’étais bien partie pour me réconcilier avec cet écrivain. Mais mon élan a été coupé en plein vol et je me suis sentie frustrée. J’ai bien pensé relire La Métamorphose mais je me suis dit que mieux valait ne pas tenter le Diable et rester sur un bon souvenir. Comme ça peut-être (sûrement) qu’un jour j’aurai à nouveau envie de me pencher sur la bibliographie de Kafka.

Publié dans Je lis des livres

Commenter cet article

loupiote 25/11/2006 16:51

Florinette, je ne suis as rancuniaire et j'ai la mémoire courte alors l'espoir est possible.
 
Turquoise, j'ai déjà lu la lettre au père.
 
Gaëlle, tu es fachére avec D Kennedy? Moi je n'ai lu qu'un seul de ses romans et j'ai bien aimé.

Gaelle 25/11/2006 10:10

Turquoise, tu es fâchée avec Proust ?.. pauvre Marcel, lui qui a déjà tant de problèmes...Enfin on a bien le droit de se fâcher avec les auteurs qu'on veut ! Moi j'en connais qui sont fâchés avec Irving, et moi-même, depuis quelques romans, je suis fâchée avec Douglas Kennedy.

Turquoise 24/11/2006 23:20

Noble entreprise, cette réconciliation ! Je comprends ton souhait. Et si tu essayais "Lettre au père" ? C'est un minuscule livre, mais une très longue lettre (plus de 44 feuillets !) qu'a écrit Kafka pour son père qui ne l'a jamais reçue... Je l'avais trouvée très émouvante...

Personnellement, c'est avec Proust que je suis fâchée. Et je crois que je ne suis pas prête d'être réconciliée...

Florinette 24/11/2006 19:07

En tout cas c'est bien de persévérer comme tu fais, de ne pas rester sur un échec, tu te remets toujours en question jusqu'à trouver le livre qui te parlera comme La Métamorphose. Au moins tu laisses un peu d'espoir dans ta réconciliation. ;-)

loupiote 23/11/2006 21:41

Gaëlle et Choupynette, je suis une grande optimiste et en plus je suis têtue. Mais bon là, j'avoue que je bvais faire une pause. d'autant que j'ai lu kafka Pour le forum des chats de bibliothèques.
Thom, je suis d'accord, la citation d'Auster me convient bien.